Le sport réduit-il le risque de cancer du sein ?

En termes de prévention et de traitement de plusieurs maladies comme le cancer du sein, l’activité sportive est devenue un atout. La plupart des cas de cancer de sein sont liés à la sédentarité et il y a encore quelques années, si on demandait à une personne déjà fatiguée par la chimiothérapie, de se mettre au sport, cela semblerait être un délire. Mais aujourd’hui les activités sportives sont recommandées et sont même associées aux séances de chimiothérapie depuis les locaux des pôles d’oncologie.

Les bienfaits du sport en prévention du cancer du sein

Le bénéfice préventif du sport sur le cancer du sein est colossal. En effet, rester actif pendant le traitement permet d’optimiser l’efficacité de la chimiothérapie et de la radiothérapie et réduit leurs effets secondaires. L’activité physique est la thérapie non médicamenteuse, qui a les meilleurs résultats sur la prévention primaire, et tertiaire. Que ce soit la danse, la nage, le karaté ou le ping-pong, la pratique régulière d’une activité permet de prévenir de nombreuses maladies. Elle diminue de près de 50 % le risque de récidive pour le cancer de la prostate, du sein et du colon. Généralement les patients atteints du cancer éprouvent la fatigue générale et le sport est le seul remède reconnu et qui peut les aider à se remettre de cet état de fatigue. En cas d’ablation d’une tumeur, la pratique du sport réduit les complications chirurgicales. Le sport a un effet bénéfique sur le corps et la santé. Car une pratique régulière d’une activité physique tout au long de la vie permet de diminuer de 20 % voir plus le risque de développer un cancer du sein, de la prostate ou du colon.

Le sport améliore la qualité de vie des malades

La maladie, les séances de chimio et les traitements fatiguent les patients et ils pensent que faire du sport dans un état de fatigue les épuisera encore plus, mais c’est l’effet contraire qui se produit. Un patient qui se met au sport dès les premières semaines de son traitement se sent beaucoup mieux. Et il est préférable que dès le diagnostic, les patients se mettent au sport, ceci permettrait de réduire les douleurs et d’améliorer leur mode vie.